Comprendre le calcul des parts d’impôt

quotien familial impots part calcul

Saviez-vous que votre impôt sur le revenu ne dépend pas uniquement de vos revenus ? Votre situation familiale influe aussi sur son montant. Tout cela dépend surtout de votre quotient familial. Toutes les clés pour comprendre le calcul de vos parts d’impôt.

Le principe des parts d’impôt

Votre situation familiale influe sur le montant de votre impôt sur le revenu. Elle détermine le montant de votre quotient familial. Votre situation familiale (veuf, célibataire, pacsé, marié, etc.) et le nombre de personnes à votre charge rajoutera des parts ou des demi-parts d’impôts à votre quotient familial. Par exemple, si vous êtes célibataire ou divorcé sans enfant à charge, vous avez droit à une part d’impôt. Cependant, vous avez droit à 2.5 parts si vous êtes marié ou pacsé avec un enfant à charge. Vos deux premiers enfants à charge ajoutent chacun une demi-part d’impôt. A partir de la 3ème personne à charge, chaque nouvel enfant apporte une part entière.

Pour connaitre son montant d’imposition sur le revenu, il suffit ensuite d’appliquer ce quotient au montant du revenu imposable. En appliquant ensuite le barème progressif, on détermine ainsi le montant de son impôt sur le revenu.

Comment réduire vos impôts ?

Votre situation peut donc diminuer fortement vos impôts sur le revenu. Sachez que avoir des enfants et vous marier/pacser avec votre conjoint(e) vous permet d’obtenir les meilleures réductions.

Sachez aussi que certaines situations exceptionnelles vous donnent la possibilité d’ajouter des demi-parts d’impôts. C’est notamment le cas si :

  • Vous avez plus de 74 ans et possédez la carte d’ancien combattant
  • Vous avez la carte de carte de victime de guerre avec une invalidité militaire supérieure à 40%
  • Vous êtes veuve/veuf d’une victime de guerre
  • Vous possédez une carte d’invalidité civile
  • Vous touchez une pension d’invalidité suite à accident du travail supérieur à 40%

En règle générale, les services fiscaux calculent automatiquement le nombre de parts de quotient familial à partir de leur fichier. Cependant, pensez à vérifier vous-même les calculs. Cela s’avère d’autant plus nécessaire si votre situation vient de changer (divorce, nouvel enfant, etc.). En effet, les données détenues par les services fiscaux ne sont peut-être pas totalement à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *