Défiscaliser avec la loi Girardin industriel

loi girardin dom tom

Mis en place jusqu’au 31 décembre 2017, le dispositif de défiscalisation Girardin industriel vise à promouvoir l’activité économique en outremer. Il soutient notamment les investissements dans les PME et les TPE. Cette loi se révèle un outil incontournable pour réduire ses impôts de façon raisonnable. Cette réduction d’impôt peut aller au-delà de sa mise initiale.

Défiscaliser en investissant en Outre-mer

Le principe de la loi Giradin consiste à acheter des parts d’entreprises nichées dans les DOM-TOM pour l’acquisition de matériels industriels. La majorité des sociétés dans les départements d’outre-mer supportent souvent des charges conséquentes du fait de leur éloignement géographique. Qu’il s’agisse d’une machine agricole, d’un engin de chantier ou d’un matériel de pêche, le coût d’achat de ces équipements constitue une barrière au développement économique local. Les PME et les TPE d’outre-mer peuvent recourir à l’apport des investisseurs métropolitains qui vont ainsi profiter d’une défiscalisation. Dans ce cas, les sociétés deviennent locataires de leurs équipements en payant un loyer inférieur au remboursement de crédit.

Le Girardin industriel permet aussi à un simple contribuable français de réaliser de bons investissements en acquérant des parts d’entreprises locales. Toutefois, les sommes investies étant considérées comme des fonds perdus. Cela dit, l’investisseur ne peut plus revoir son argent. En revanche, il bénéficie de moins d’impôt dont le montant oscille entre 10 et 15 % de son investissement initial dans la limite d’un plafond de 40 800 euros. Un tel dispositif se présente comme un bon moyen de défiscalisation pour les ménages les plus imposés.

La défiscalisation Girardin se montre plus souple que celle d’un investissement locatif. Ici, nul besoin d’effectuer un emprunt et pas de bien immobilier locatif à acheter ni d’engagement de location de longue durée. Le Girardin industriel s’impose désormais comme une méthode efficace pour défiscaliser rapidement.

Quelles conditions pour défiscaliser avec le Girardin industriel ?

Afin de profiter de moins d’impôt avec le dispositif Girardin, les projets d’investissement doivent recevoir l’agrément du ministère de l’Économie et des Finances surtout s’ils excèdent les 250 000 euros. Pour les particuliers, s’ils ne contribuent pas à l’exploitation, ils bénéficient automatiquement d’un agrément. Concernant le BTP, les sociétés locataires doivent disposer au moins de deux ans d’ancienneté. Les PME et les TPE doivent exploiter les équipements de la société en collectif pour une durée de cinq ans maximum. De leur côté, les souscripteurs doivent conserver leurs parts au sein de la société en nom collectif durant cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *