Quels sont les déductions fiscales les plus utilisées en France en 2021 ?

Les déductions fiscales regroupent l’ensemble des frais qui peuvent être pris dans le calcul de votre impôt, et qui permettent de réduire la somme que vous devez à l’administration fiscale.

En France, les déductions fiscales sont toujours très nombreuses. Dons aux associations ou partis politiques, mise en conformité de logements, frais réels… La liste est longue, mais certaines déductions sont plus courantes que d’autres.

Découvrons le top 3 des déductions fiscales les plus utilisées dans ce pays.

Les pensions alimentaires

Elles constituent l’ensemble des frais déduits de votre revenu pour contribuer aux diverses charges de vos enfants après une séparation. Cette dépense est imposée par le juge lors de la séparation et le jugement sur la garde des enfants.

Le montant total des pensions versées est déduit de votre revenu imposable. Si vous avez plusieurs enfants ou des revenus élevés, le montant peut être conséquent.

Consultez cet article sur la déclaration des pensions alimentaires pour en savoir plus sur les règles à suivre.

Notez que des cas particuliers peuvent exister sur d’autres formes de « pensions ». Par exemple, vous pouvez payer, et pouvoir déduire, des frais engagés par l’alimentation d’un ex-conjoint ou même d’un ascendant.

Cotisations et primes d’épargne retraite

Cette catégorie de déductions fiscale représente une sorte de cotisation que l’état vous oblige à faire afin d’assurer votre retraite. Elle vous permet également de mieux gérer les évènements de la vie tels que la maladie, l’invalidité, la maternité, le veuvage, le décès, le chômage, etc.

Ces différentes cotisations sont déduites de votre salaire durant toute votre carrière professionnelle. Cela vous permet de ne pas réduire le poids des prélèvements effectués. Mais, vous pouvez augmenter vos droits avec des contrats annexes.

Certaines des sommes engagées sont alors déductibles de votre imposition. Parmi les dispositifs les plus populaires en France, nous pouvons citer :

  • plan épargne retraite populaire (PERP)
  • régime de retraite complémentaire PREFON, COREM et CGOS
  • plan épargne retraite d’entreprise (PERE) pour la part des cotisations facultatives.

La banque ou l’assureur qui héberge votre contrat doit pouvoir vous fournir, avant votre déclaration d’impôts un récapitulatif des sommes versées dans l’année. Informez-vous via la notice de la déclaration sur la case à remplir. Le calcul de la déduction fiscale sera alors automatique.

Le cas particulier du télétravail en 2021

Le Covid a entrainé plusieurs confinements nationaux en 2021. Or, ce changement professionnel a entrainé de nombreux frais pour les travailleurs. Certains peuvent être déduits dans votre déclaration annuelle.

Ainsi, l’employeur a souvent dû verser une allocation aux travailleurs pour s’équiper. Cela peut être une dépense liée à la communication (forfait internet), à du matériel informatique, du mobilier…

Vous pouvez déduire cette somme des impôts dans une limite annuel de 550€.

Si vous avez engagé des frais et que vous avez reçu aucune allocation de votre employeur, vous avez deux solutions.

La première est automatique. Un abattement forfaitaire de 10% est calculé sur le montant de revenus que vous déclarez.

La seconde est de faire une déclaration avec les frais réels. Les frais de télétravail sont alors déductibles dans une limite de 2.5€ par jour. Cela signifie que sur une année, vous pouvez déduire jusqu’à 550€, soit un montant cohérent puisqu’il correspond à la déduction maximale d’une allocation versée par un employeur pour le télétravail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.