Qu’est-ce que la redevance télé et à quoi sert-elle ?

A quoi sert la redevance télé?

La contribution à l’audiovisuel public ou « redevance télé » est une taxe annuelle prélevée auprès des auditeurs et téléspectateurs, et dédiée à financer des antennes publiques de radiodiffusion et de télévision. Elle s’applique à toute personne imposable à la taxe d’habitation détenant un téléviseur ou un dispositif de réception assimilé.

Les personnes concernées par la contribution à l’audiovisuel public

Si vous possédez un téléviseur ou un dispositif assimilé permettant la réception de la télévision (par exemple un écran plat associé à un lecteur DVD avec tuner), et que vous payez la taxe d’habitation, vous devez payer la contribution à l’audiovisuel public. Et ceci est valable si la télévision vous appartient, mais également si elle est la propriété d’une personne habitant sous le même toit que vous.

Toutes les régions françaises sont concernées, avec des montants différents si vous habitez en métropole (131€ en 2013) ou dans les départements d’outre-mer (84€ en 2013). Vous pouvez connaitre le montant de votre contribution sur cette page : impots.gouv.fr.

Mais une fois payée la redevance, vous êtes quitte. En effet, que vous ayez un ou plusieurs téléviseurs, dans une ou plusieurs résidences (principale et secondaires), vous ne payez qu’une seule fois la redevance. De plus, toutes les personnes rattachées à votre foyer fiscal (vos enfants par exemple) sont exonérées de redevance après qu’elle ait été payée une fois, même si ces personnes vivent dans leur propre logement.

Les personnes exonérées de redevance télévisuelle

Logiquement, puisque le paiement de la redevance télévisuelle va de paire avec le paiement de la taxe d’habitation, les personnes exonérées de taxe d’habitation sont également exonérées de contribution à l’audiovisuel public.

D’autres personnes sont dispensées de redevance télé, comme c’est le cas pour les personnes dont le revenu fiscal de référence est nul et les personnes exonérées de redevance avant 2005.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *