Comment se protéger des mauvais locataires ?

garantie de loyers impayés

La plus grande hantise de toutes les propriétaires qui mettent leur bien en location est d’avoir un locataire qui n’honore pas ses loyers. Cela peut avoir de graves conséquences financières vous mettant en réelle difficulté. Pour louer votre bien sereinement, pensez à la garantie de loyers impayés comme celle proposée sur ce site.

 

Négocier avec le locataire

On estime aujourd’hui à environ 2 %, le cas des loyers impayés. Dans la majeure partie des cas, ce n’est pas la mauvaise foi du locataire qui est en cause mais des difficultés financières suite à une perte d’emploi, une séparation… Vous pouvez donc tenter de trouver un arrangement avec votre locataire afin de trouver une solution comme échelonner les paiements. C’est la solution préconisée ici.

Malheureusement, cela ne suffit pas toujours et l’embarras financier se poursuit pour vous. Souscrire une garantie des loyers impayés devient alors la seule solution pour ne plus être confronté à une telle situation par la suit.

 

Qu’est-ce que la garantie des loyers impayés ?

Cette assurance a pour rôle de sécuriser les revenus du bailleur en l’assurant contre les risques locatifs. Cela regroupe les loyers impayés mais aussi les charges, les détériorations effectuées, les frais de contentieux et dans certains cas, le départ prématuré du locataire.

Pour pouvoir souscrire à une assurance garantie des loyers impayés, certaines conditions doivent être respectées :

  • Les revenus du locataire ou de la personne qui se portent caution doivent être trois fois supérieurs au montant du loyer.
  • La plupart des assureurs exigent que le locataire soit en CDI. S’il est en CDD ou en intérim, il doit pouvoir justifier d’une activité continue de plusieurs mois.
  • Si votre locataire est installé depuis plus d’un an et qu’il n’y a pas eu de problème de paiement, vous pouvez souscrire une assurance même s’il ne remplit pas les critères précédents.
  • Si vous louez à un étudiant ou à un apprenti et que vous souhaitez avoir une caution, vous pouvez également souscrire à cette assurance.
  • Si votre logement ne remplit pas les conditions d’accès à la GRL, à savoir si le montant du loyer excède 2 000 €, que le montant du loyer additionné aux charges dépasse la moitié des revenus du locataire ou si votre locataire est installé depuis plus de 15 jours mais moins de 6 mois.

Toutes ces conditions sont faites pour que les assureurs prennent le moins de risque possible. Ils veulent des candidats solvables et qui peuvent assumer la charge du loyer.

 

Qu’est-ce que couvre cette assurance ?

Une garantie loyers impayés intervient dans les cas suivants :

  • Les loyers impayés : de manière plus précise, cela comprend le loyer, les charges, les taxes et les indemnités d’occupation.
  • Les détériorations et les dégradations : l’assurance prend en charge le montant des détériorations et dégradations qui ont été causées par le locataire. Elle prend en charge les montants supérieurs au dépôt de garantie.
  • Les frais de contentieux : les loyers impayés entraînent pour le bailleur des frais de recouvrement, d’huissier… Ce sont ces frais que l’assurance prend en charge.
  • Le départ prématuré du locataire : si votre locataire décède ou s’il ne respecte pas le délai de préavis ou s’il disparaît du jour au lendemain sans laisser d’adresse, l’assurance indemnise le bailleur jusqu’à ce qu’il récupère les locaux.
  • Certaines assurances proposent également une garantie « vacance locative » qui permet au bailleur de toucher une indemnité entre deux locations de son bien.

Si souscrire une garantie loyers impayés représente un coût comme indiqué sur cette page, c’est aussi pour le propriétaire l’assurance de ne pas se retrouver sans aucune rentrée d’argent. La sérénité a un prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *